Les entreprises publiques de transport en grandes difficultés

Le déficit des sociétés publiques de transport terrestre a atteint 1310 millions de dinars (MD)en 2013, a affirmé mardi, le ministre du transport Chiheb Ben Ahmed, lors d’une séance plénière tenue par l’Assemblée Nationale constituante(ANC).

Il a indiqué, lors de la séance consacrée à l’approbation de la lettre de garantie de l’Etat relative au crédit accordé à la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) par la banque Coréenne « K-EXIM», que sur 26 sociétés publiques de transport, 20 enregistrent de grandes difficultés financières, certaines d’entre elles sont même au bord de la faillite.

Il a cité notamment Tunisair, la Compagnie tunisienne de navigation (CTN), la Société nationale de chemins de fer de Tunisie(SNCFT) et la Société tunisienne d’acconage et de manutention (STAM)». Le ministre a fait savoir que son département a œoeuvré à mettre en place un plan de redressement des entreprises publiques de transport en difficultés, annonçant que le dossier de la restructuration de Tunisair est fin prêt.

Il a affirmé qu’un plan directeur pour le transport public est en cours d’élaboration par le département du transport. Il s’inscrit dans le cadre de la révision de la carte du transport public dans le pays en vue de relier les différentes régions notamment les plus défavorisées au réseau de transport public.

Il s’agit d’offrir des services de transport public adaptés a aux besoins des différentes des différentes catégories sociales, quelles soient démunies, ou aisées .

Le projet de loi portant approbation de la lettre de garantie de l’Etat relative au crédit accordé à la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) par la banque Coréenne « K-EXIM» a été adopté par l’ANC. Le crédit est destiné à co-financer le projet d’acquisition de 8 locomotives électriques destinés à renforcer la desserte de la banlieue sud de Tunis.

Le crédit, qui s’élève à 25,674 euros (environ 52 MD), sera remboursé sur 10 ans dont 2 ans de grâce avec un taux d’intérêt constant de 2,8%.

Le projet d’acquisition de locomotives électriques, dont le montant global est de l’ordre de 40,274 millions d’euros (soit 80 millions de dinars), sera également financé par le reliquat du crédit contracté auprès de l’Agence japonaise pour la coopération internationale (JICA)en vue de financer le projet d’électrification de la ligne de la banlieue sud de Tunis.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.